MESSAGE D’INFORMATION A/S ETUDE GENETIQUE RAGONDIN

Une étude génétique va débuter dans notre département concernant le ragondin.

Les piégeurs de l’APANGA sont sollicités

 


OPERATION ETUDE GENETIQUE SUR LE RAGONDIN 

 Suite à l’adoption du règlement Européen 1143/2014 ciblant les espèces exotiques envahissantes (EEE) et la recrudescence des observations de Ragondin (myocastor coypu) au Luxembourg et en Belgique, le muséum d’histoire naturelle du Luxembourg a contacté différents partenaires afin d’initier une étude visant à déterminer l’origine des populations et les voies de migration empruntées par le ragondin au Benelux. Voyant une opportunité d’envisager une réponse coordonnée pour freiner l’expansion et limiter les dommages environnementaux provoqués par le ragondin, les pays limitrophes au Luxembourg (la Belgique, la France, la Hollande et l’Allemagne) ont accepté de participer à l’étude en envoyant des échantillons de tissus de ragondin provenant des régions périphériques.

C’est dans ce contexte que l’Office Français de la Biodiversité a sollicité l’UNAPAF pour collecter des échantillons aux fins de cette étude. Les piégeurs, on compte sur vous !

L’objectif de l’étude est donc de déterminer la structure génétique des populations de ragondin (Myocastor coypus) dans le Benelux, le nord-est de la France et le nord-ouest de l’Allemagne ; et d’évaluer les différentes voies de migration/dispersion sur le territoire mentionné.

L’échantillonnage doit avoir lieu pendant l’hiver et le printemps 2021 et couvrir les départements suivants : Nord, Pas-de-Calais, Aisne, Ardennes, Meuse, Meurthe-et-Moselle, Moselle, Bas-Rhin et Haut-Rhin. Pour chacun d’entre eux, un idéal de 50 échantillons devra être collecté sur des animaux qualifiés d’adultes visuellement. Ces 50 échantillons ne seront pas prélevés sur des individus issus d’une même zone géographique (par exemple le même plan d’eau, ou la même petite rivière). L’idéal étant de prélever au maximum 5 individus vivant dans le même réseau d’étang ou de cours d’eau. En cas de captures de plusieurs jeunes d’une même fratrie, on ne réalise qu’un prélèvement.

Chaque échantillon correspond à un individu unique capturé ou tiré, dont un morceau d’oreille (au minimum 1cm²) sera découpé puis conservé dans un tube contenant de l’éthanol absolu. Nous remettrons des tubes préalablement remplis d’éthanol absolu fournis par l’Office Français de la Biodiversité aux piégeurs participants, nous y joindrons le protocole à respecter. Les échantillons seront retournés à l’APANGA avant le 20 mars 2021.

Dans les jours qui suivent nous contacterons les piégeurs qui ont réalisé des captures de ragondin, afin de pouvoir leur fournir des tubes pour les prélèvements. Pour plus de renseignements vous pouvez téléphoner à un administrateur de votre arrondissement ou à Pierre Bonte, au 06.79.62.30.45. Nous savons que nous pouvons compter sur vous.

Pierre Bonte

Message du Président du A/S COVID (22/11/20)

Chers piégeurs et gardes

A partir du 28 novembre nous allons pouvoir piéger avec une dérogation que la DDTM est en train d’élaborer. Je compte sur vous pour être exemplaire sur le terrain.

Il y aura des consignes à appliquer et des bilans de nos prises à rendre au préfet. Il faudra bien respecter tout cela pour éviter des reproches ou des recours de la part de nos détracteurs.

Pour avoir la dérogation il faudra télécharger la demande en allant sur le site de la DDTM, la remplir et la renvoyer à la DDTM. Certains piégeurs n’ont pas internet, Il faudra donc que tout le monde se mobilise pour les aider. Informez les piégeurs autour de vous.

Les administrateurs pourront également vous aider. Faites le savoir.
Je vous redemande d’être exemplaire c’est vital pour que puisse continuer notre activité durant ces moments difficiles.

Je compte sur vous.

Pierre Bonte (président de l’APANGA).

ARRETE PREFECTORAL DU 06/11/2020 concernant la chasse et le piègeage

Veuillez trouver ci joint   les  liens relatifs à l’Arrêté Préfectoral et aux dérogations  en date du 07/11/2020 concernant  la chasse et au piègeage.

Bonne lecture !

 

Dans le cadre de l’arrêté préfectoral de Monsieur le Préfet du Nord et des missions d’intérêt général confiées aux chasseurs permettant des dérogations pour la régulation des espèces gibiers et espèces susceptibles  d’occasionner des dégâts en période de confinement sanitaire, veuillez trouver ci-joint l’arrêté préfectoral et les formulaires de demande…

Vous y trouverez tous les détails par espèces…

Les imprimés sont à renvoyer à la FDC 59 par mail : webfdc59@chasse59.net afin que le traitement soit le plus rapide possible. Du personnel est mobilisé ce samedi 7

 

 

 

 

 

Message du Président A/S COVID 19

Chers piégeurs et gardes,


Depuis vendredi, nous sommes en contact avec la DDTM et la fédération des chasseurs.


Nous avons, Catherine et moi, reçu une convocation à une réunion de CDCFS (commission départementale de la chasse et de la faune sauvage). Cette réunion concerne un projet de dérogation au confinement pour les activités de régulation pour protéger les cultures, les forêts et les biens.


Il s’agit essentiellement de la chasse des sangliers et des cervidés pour lesquels le coût des dégâts sera très important dans les circonstances actuelles. Nous verrons dans quelle mesure les autres espèces susceptibles d’occasionner des dégâts seront concernées.


Cordialement
Pierre Bonte (président APANGA)

MESSAGE DU PRESIDENT A/S COVID 19

Chers piègeurs et chers gardes,

Nous sommes depuis vendredi matin en confinement pour une période de 4 semaines. Pour l’instant le piégeage, la garderie et la chasse sont suspendus.

Nous attendons des nouvelles plus précises de notre fédération qui devraient arriver, je l’espère, assez vite.

Nous reviendrons vers vous dès que nous aurons des informations plus précises par mailing et par message sur notre site internet www.apanga.fr

En attendant prenez bien soin de vous et de votre famille.

Cordialement

Pierre Bonte (Président APANGA)

ASSOCIATION APANGA RECONNUE D ‘UTILITE PUBLIQUE

Chers adhérents,

Nous avons le plaisir de vous informer que nous avons reçu une réponse favorable au dossier que nous avions élaboré et soumis auprès de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer.

Suite à l’arrêté préfectoral   en date du 20 avril 2020, notre association a reçu l’ agrément départemental  au titre de la protection de l’environnement.

Nous sommes donc par conséquent  reconnus d’utilité publique,.

Vos administrateurs restent à votre disposition pour toutes informations et précisions complémentaires.

Le Président,

Pierre BONTE

 

COMMUNIQUE DDTM 59

Chers piégeurs et chers gardes,

la DDTM 59 nous a demandé de vous diffuser ce communiqué concernant la régulation des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts.
Pouvez-vous relier ce communiqué aux piégeurs et aux gardes que vous connaissez qui n’ont pas d’adresse mail.
Merci
Cordialement
Pierre BONTE (Président APANGA)

Communiqué de la DDTM 59
Des démarches simplifiées ont été mises en place pour la régulation du corbeau freux, de la corneille noire et du pigeon ramier, entre le 9/04 et le 7/05, les autorisations ayant été délivrées selon certaines limitations liées aux mesures de confinement (de déplacement et limité à une personne, 30 jours pour les pigeons). Vous avez été nombreux à les utiliser, nous vous en remercions et vous indiquons qu’elles seront privilégiées à l’avenir.
Ainsi, à partir de ce lundi 11/05, un certain nombre de prescriptions générales et locales liées au dé-confinement restent applicables (règles de distanciation sociale, de déplacements supérieurs à 100km, absence de regroupements, etc) et il vous appartient d’en respecter strictement les conditions de mises en œuvre jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire.
Pour vous permettre d’obtenir les autorisations environnementales nécessaires dans le domaine de la chasse, nous vous demandons de privilégier l’utilisation des démarches simplifiées qui ont été développées et sont disponibles avec les précisions utiles par rapport aux autorisations déjà délivrées au lien suivant:
www.nord.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Nature-et-biodiversite/Chasse/Procedures-dematerialiseesElles concernent :

le pigeon ramier:
le corbeau freux et la corneille noire
la pie bavarde (à venir)
le lapin de garenne (à venir)
le tir d’été du sanglier (à venir: dématérialisation obligatoire)

L’obtention de l’autorisation impliquera la réalisation et la transmission d’un bilan qui devra également être transmis par voie dématérialisée.
Enfin, un mail rappelant cette procédure sera adressé à tous ceux qui se sont manifestés auprès de la DDTM récemment par mail, les demandes par courrier n’ayant pas forcement pu arriver jusqu’à nous.
Pour ceux qui auraient fait une demande par papier (sans indiquer d’adresse mail), elle sera instruite selon les possibilités actuelles du service dédié. C’est pourquoi nous vous indiquons que l’instruction des démarches dématérialisées sera privilégiée (sauf pour le tir d’été du sanglier qui sera obligatoirement dématérialisé).
AVANTAGES DE LA PROCEDURE DEMATERIALISEE
Grâce aux procédures dématérialisées :
vous gagnez du temps : rapidité et simplicité ;
vous disposez d’une autorisation délivrée dans des délais restreints ;
vous pouvez échanger facilement avec l’administration.

CONTACT :
La DDTM reste à l’écoute pour toutes remarques/questions qui pourront être adressées sur la boite mail suivante : ddtm-see@nord.gouv.fr

APANGA
BEUVRY LA FORET

MESSAGE DE NOTRE PRESIDENT : INFORMATIONS A/S DECONFINEMENT

 

Chers piégeurs et chers gardes,

Bonnes nouvelles :

La levée des mesures de confinement à partir du lundi 11 mai annoncée par le Premier Ministre Edouard Philippe.

Ce qui signifie que le déplacement pour nos activités de piégeage et de garderie vont pouvoir reprendre ce lundi 11 mai, tout en respectant les gestes barrières.

en ce qui concerne le tir au fusil :

La régulation du corbeau freux et de la corneille noire et du pigeon ramier peut être réalisée, sur autorisation préfectorale de destruction.

 

Par contre les gardes-chasse assermentés peuvent réguler les corbeaux freux et les corneilles noires ainsi que les pigeons ramier, sur leur territoire de compétence sans autorisation préfectorale. Ils doivent obligatoirement détenir le droit de destruction.

 

Cordialement

Pierre Bonte,

(président de l’APANGA)